Accueil  -  6ème Journée Mondiale des Pauvres et Journée de collecte du Secours Catholique Dimanche 13 Novembre et Dimanche 20 Novembre 2022

6ème Journée Mondiale des Pauvres et Journée de collecte du Secours Catholique Dimanche 13 Novembre et Dimanche 20 Novembre 2022

« Jésus Christ s’est fait pauvre à cause de vous » (2 Co 8, 9)

Nous allons bientôt, le dimanche 13 novembre prochain, célébrer la 6ème Journée Mondiale des Pauvres, qui sera suivie le dimanche suivant, 20 novembre, par la Journée de collecte pour le Secours Catholique.

« La Journée Mondiale des Pauvres revient cette année encore comme une saine provocation pour nous aider à réfléchir sur notre style de vie et sur les nombreuses pauvretés actuelles » nous dit le Pape François en nous proposant de tourner nos regards vers « Jésus Christ [qui ] s’est fait pauvre à cause de [nous] » (2 Co 8, 9) Le Pape nous rappelle en effet qu’il existe une pauvreté qui détruit et qu’il faut combattre : la misère, et une pauvreté qui enrichit, qui libère, à l’image de celle qu’a vécue par le Christ.

Combattre la misère ? Comment faire ?

Le Pape n’y va pas par quatre chemins : « Face aux pauvres, on se retrousse les manches et on met la foi en pratique par une implication directe qui ne peut être déléguée à personne » car c’est un « signe de l’amour, comme Jésus lui-même en a témoigné. » C’est avant tout une question de justice : « il ne s’agit pas d’avoir un comportement d’assistance envers les pauvres (…), il faut au contraire s’engager pour que personne ne manque du nécessaire. »

À l’inverse, la pauvreté du Christ, celle qu’ont voulu suivre saint François d’Assise ou Saint Charles de Foucauld, est une pauvreté qui nous rend riches : « riches d’un amour qui ne se ferme à personne et va à la rencontre de tous, en particulier de ceux qui sont marginalisés et privés du nécessaire. » L’attitude intérieure qui nous est demandée est à l’image du Christ, « partageant la vie par amour, rompant le pain de son existence avec les frères et sœurs, en commençant par les derniers, ceux qui manquent du nécessaire, pour que l’égalité soit faite, pour que les pauvres soient délivrés de la misère et les riches de la vanité, toutes deux sans espérance. » Je me rappelle à ce sujet cette remarque d’une amie du Quart Monde après une rencontre diocésaine à laquelle elle avait participé : « J’ai été très surprise de découvrir que les riches avaient peur… de devenir pauvres ! »

Quelques idées pour vivre cette journée

Tout d’abord prendre contact avec les groupes ou personnes de la paroisse qui rencontrent régulièrement des personnes connaissant ou ayant connu la précarité et proposer à ces dernières de témoigner, non de la difficulté de leur vie, mais au contraire de leur espérance, de ce qui les aide à tenir debout.
En vue de l’eucharistie, demandons à ces personnes ou à leurs groupes de rédiger les intentions de la prière universelle.
Une autre suggestion serait de mettre en valeur le geste de Paix : prenons le temps de nous offrir la Paix du Christ les uns aux autres, avec un beau sourire, un beau regard, et sans précipitation, comme un cadeau entre frères et sœurs…

Et enfin, osons la rencontre, en invitant largement après la messe, à un temps convivial : apéritif sur le parvis de l’église, repas partagé, promenade, temps fraternel autour de jeux de société, de chants, de danses… Tout le monde est invité !

Vous trouverez d’autres idées ou supports dans le livret édité par le Secours Catholique à cette occasion ou sur le site servonslafraternité.org.

« Que cette sixième Journée Mondiale des Pauvres devienne une occasion de grâce pour faire un examen de conscience personnel et communautaire et nous demander si la pauvreté de Jésus-Christ est notre fidèle compagne de vie. » (Pape François, Message pour la 6ème Journée Mondiale des Pauvres)

Belle Journée Mondiale des Pauvres à tous !

Bien fraternellement,
Pascale Jousset, déléguée diocésaine pour le service Diaconie et Solidarité