Accueil  -  L'actualité du Diocèse  -  Un aumônier hospitalier confiné. Témoignage

Un aumônier hospitalier confiné. Témoignage


La visite, «comme 1er sacrement : le sacrement du frère » est le cœur de la mission de l’aumônier. Chaque jour, nous visitons les patients, les résidents des EHPAD, nous échangeons avec les soignants, nous écoutons, nous nous faisons proche. Notre mission est d’assurer une présence d’Eglise et d’être témoin que chacun est aimé en Christ et témoin de son amour.
« J’étais malade et vous m’avez visité » Mathieu 25,36
Alors, un aumônier confiné, cela semble n’avoir pas de sens. Sauf durant cette période de pandémie où rien n’a plus de sens. Et oui, la pandémie de COVID 19, m’oblige à vivre ce qui semblait inimaginable auparavant : l’impossibilité de la visite, de cette présence gratuite et bienveillante auprès des patients ou résidents.
À la fois, parce que mon état de santé m’oblige à rester confinée (le service santé au travail me l’a rappelé à plusieurs reprises : votre travail est tourné vers les autres mais il faut vous protéger pour l’instant, j’ai eu beaucoup de mal à accepter ce diagnostic, et je l’ai dis, mais, sans doute, est-elle sage et motivée.)

Mais aussi, parce que les services se confinent entièrement, puis s’ouvrent une semaine ou deux, puis se referment, suite aux directives des autorités de santé. Les familles sont bouleversées de ne pouvoir accompagner leur proche en fin de vie. Les soignants font leur possible pour apaiser et être présent.
Pas de messes ou de célébrations, juste le droit au sacrement des malades par le prêtre de la paroisse. Heureusement les prêtres de la paroisse se mettent à disposition, répondent favorablement et avec beaucoup de disponibilité aux demandes, encouragent et soutiennent notre équipe.
Interdire les visites de l’aumônerie hospitalière a été une vraie remise en question.
L’équipe de bénévoles est âgée. Deux bénévoles, dont l’état de santé est stable, ont demandé à continuer les visites quand il y avait une réouverture. Nous nous sommes mis à disposition des animatrices. Cela est compliqué. Il faut s’adapter chaque semaine. Les bénévoles participent pour faire marcher des résidents dans le couloir ou simplement passer un peu de temps.
Il a donc fallu inventer d’autres formes, d’autres signes de la présence de l’aumônerie pour garder du lien, pour dire que nous pensons à eux, que nous prions pour eux et avec eux.

Pour les résidents :
Les courriers, que je prépare une fois par mois, sont transmis par les animatrices aux 50 résidents de deux résidences, qui participaient régulièrement aux activités de l’aumônerie : Un texte de réflexion, une prière, un mot de notre évêque, le bulletin de la paroisse, une jolie carte avec une phrase lue ici ou là.
En télé travail, à la demande des animatrices, les visioconférences permettent de d’être en direct avec certains résidents, de les assurer de notre prière, de leur redire que «on ne les oublie pas», de les écouter avec leur peurs et leurs joies quotidiennes.
Entendre que la messe leur manque, ne plus pouvoir recevoir l’Eucharistie est pour certains insupportable. La messe en EHPAD n’est pas seulement un temps de prière et de communion. C’est aussi, pour ceux qui sont toujours dans leur chambre ou dans leur étage, un temps de rencontre et de lien social avec des personnes hors institution. Cette pratique me permet de respecter les consignes du service santé au travail et de garder ce lien si important.

Pour les bénévoles, il est primordial de garder du lien :
Des courriers réguliers : Photocopies de documents transmis par la responsable de notre service, Textes d’Evangile avec des mots croisés (fabrication artisanale et maison), Photocopies d’articles lus ici ou là, Bulletin paroissial ……
Des appels téléphoniques … des mails….
Des propositions de temps de prière «en union de prière».
Par exemple : un déroulé est transmis à chaque bénévole. Mardi matin à 9h : prière tous ensemble mais chez soi.
Des dessins et poèmes faits en famille avec mes petites filles et transmis par courriers.
L’équipe de bénévoles restent très soudées pendant ce confinement.

Pour l’aumônier
Le fait d’être en télé travail vous met un peu à part et l’isolement est parfois difficile à vivre.
Nouvelles pratiques…Remise en question…. Questionnement sur ma légitimité par rapport à cette mission…. A mon absence de présentiel, auprès de celles et ceux, qui en ont tant besoin ….
Impression d’abandonner et d’être abandonnée….absence de nouvelles et éloignement de l’équipe.

Mais aussi beaucoup de temps pour lire les documents envoyés par notre responsable de service….
pour réfléchir à l’après…. pour prier seule, dans mon bureau, près de cette petite croix en verre coloré, que j’apporte lors des visites aux patients /résidents.
Les échanges téléphoniques réguliers avec ma responsable diocésaine ont été réconfortants, soutenants et motivants. Le travail à distance est devenu mon quotidien pour l’organisation et de la gestion de l’équipe.

Une bénévole me disait au téléphone :
« C’est l’hiver, c’est difficile on reste chez soi, on est beaucoup plus seule…. »
Et moi de lui répondre : «C’est vrai que la solitude peut être pesante. Mais s’il n’y a pas d’Hiver, il n’y a ni Printemps, ni Eté. Nous entrons dans l’Avent, attente de l’Emmanuel. Cette année est difficile et l’Espérance du Renouveau peut nous encourager.» Et j’ai pris cette réponse pour moi.

Rester dans l’espérance et continuer

Nous entrons dans le temps de l’Avent, ce temps de l’attente, avant la Naissance de notre Sauveur.
Nous allons aider les résidents et patients à vivre cet Avent et Noël du mieux possible.
Pourront-ils recevoir la visite de bénévoles ? C’est encore incertain.
Y aura-t-il une messe dans les EHPAD ? C’est encore incertain.
Pourront-ils recevoir l’Eucharistie ? C’est encore incertain.
Pourront-ils recevoir leur famille ? C’est encore incertain.

Je reprends, à mon compte, quelques mots du message de l’archevêque de notre province aux catholiques d’Ile et Vilaine :
« N’ayez pas peur. Dieu vous est présent. Qu’il vous garde dans l’espérance.
Courage, confiance et douceur soit avec vous ! »

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.

Réglages des cookies

Ci-dessous, vous pouvez choisir quels types de cookies vous souhaitez accepter sur notre site internet. Cliquer sur le bouton "Enregistrer les réglages" pour appliquer vos préférences.

Cookies de fonctionnement (obligatoire)Ces cookies sont nécessaires et garantissent le bon fonctionnement ainsi que l'optimisation de notre site internet.

Cookies analytiquesCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation de notre site internet afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies sociauxNotre site internet peut utiliser des cookies liés aux réseaux sociaux pour vous montrer du contenu tiers comme YouTube et Facebook. Ces cookies permettent d’interagir depuis notre site internet et de partager les contenus du site, lorsque vous cliquez sur les modules "Partager" de Facebook, par exemple. En désactivant ces cookies, vous ne pourrez plus partager les articles de notre site sur les réseaux sociaux.

Cookies de ciblage publicitaireCes cookies peuvent permettre à notre site internet de vous présenter des publicités plus pertinentes et adaptées à vos centres d’intérêt en fonction de votre navigation sur le web. En désactivant ces cookies, des publicités sans lien avec vos centres d’intérêt supposés vous seront proposées sur notre site.

AutresNotre site internet peut utiliser des cookies tiers provenant d'autres services qui ne sont pas de type analytique, social ou publicitaire.