Imprimer cette page

O Elez ar baradoz

Télécharger les pièces jointes :

1. O Elez ar baradoz, sellit war an aoter,
Ha gwelit pebèz enor a ra deom or Zalver:
Eur wech evid or prena eo bet en em c'hreet dén,
Ha bemdez 'vid or maga euz an neñv e tiskenn.

D: Mari, gwir Vamm da Zoue, Mari, va Mamm dener,
Va zikourit da reseo ho Mab ha va Zalver;
Me ne d-oun, siwaz ! netra, netra 'vid e gared,
Med ennoc'h am eus fiziañs, o va Mamm benniget.

2. Krouer an neñv, an douar, Doue oll-c'halloudeg,
A ziskenn war an aoter dre gomzou ar beleg;
Eun Doue kalz uhelloc'h eged an oll stered,
Dindan spesou ken dister a zo 'n em izelleet!

3. An Doue a jom atao er memez stad eüruz,
Hag a zoug ar béd krouet war balv e zorn nerzuz,
En em lez dre ar beleg da veza dougennet,
Evid diskenn e kalon ar paourra 'zo er béd.

4. O burzud ar souezusa e-touez ar burzudou!
O burzud na c'hell kompren ar c'haerra sperejou!
Evid gounid kalonou ho pugale divad,
O magit, o va Jezuz, gand ho korv hag ho kwad.

Rioual,  diskan : Tat Rot

Anges du Paradis

1. Anges du Paradis, regardez vers l'autel,
Voyez quel honneur nous fait le Sauveur:
Une fois, pour nous sauver, Il s'est fait homme,
Chaque jour, pour nous nourrir, Il descend du ciel.

R: Marie, vraie Mère de Dieu, Marie, ma tendre Mère,
Aidez-moi à recevoir votre Fils et mon Sauveur;
Moi, je ne suis rien ! rien pour vous aimer,
Mais en Vous je mets ma confiance, ô ma Mère bénie.

2. Créateur du ciel et de la terre, Dieu tout-puissant,
Vous descendez sur l'autel à la parole du prêtre;
Un Dieu qui règne au-dessus de toutes les étoiles,
S'abaisse à venir sous une si pauvre apparence!

3. Le Dieu qui règne en sa gloire bienheureuse,
Et qui porte en sa puissante main ce monde qu'Il a créé,
Se laisse porter par la main du prêtre,
Et vient demeurer au coeur du plus pauvre de ce monde.

4. O merveille, la plus étonnante parmi les merveilles!
O merveille que ne peut comprendre même la plus belle
intelligence!
Pour gagner les coeurs de vos enfants si démunis,
Vous les nourrissez de votre Corps et de votre Sang.