Ar samaritan mad

Ecouter

Télécharger les pièces jointes :

1. Da Jeriko ’oa o tiskenn,
Laeron ’gouezas war e grohenn;
Lezet ganto hanter-varo,
O tiwaska poaniou garo.
Paourkêz denig a netra
Laeret oe e beadra!

D: Al lezenn goz a zifenne
En em louza gand ar gwad
Karantez veo a c’houlenne
Tostaad outañ evid mad.

2. En e gichenn e tremenas
Hag eur beleg hag eul leviad:
Daouarn, dillad ’vefe louzet!
’N eur rei sikour d’an dén kouezet!
Mond a rejont gand o hent
Heb derhel kont ouz an dén.

3. Hag erruas eun dén estren,
Samaritan war ar pourmenn.
Ouz e c’hloaziou leun a druez
Ec’h ententas gand garantez
Koueza ’reas d’an daoulin;
D’o gwalhi gand eoul ha gwin.

4. Ha war gein e loen e zammas,
Beteg ’n ostaleri ’gasas.
Amzer, arhant a ginnigas.
Ouz an dén-se ec’h ententas.
’Vid an dén gloazet en hent
E oa bet eur breur, eun dén!

Job an Irien

Le bon Samaritain

1. Il  descendait à Jéricho,
Des voleurs lui tombèrent dessus;
Laissé par eux à demi-mort,
Souffrant de grandes souffrances.
Ils lui volèrent ses biens,
Pauvre homme de rien!

R: La vieille loi défendait
De se salir avec du sang.
Un amour vivant demandait
Qu’on s’en approchât pour de bon.

2. Auprès de lui, passèrent
Un prêtre et un lévite.
Ils se saliraient mains et vêtements
En aidant l’homme tombé,
Ils continuèrent leur route
Sans tenir compte de cet homme.

3. Puis arriva un étranger,
Samaritain en voyage;
De ses plaies, il eut pitié
Et les soigna avec amour,
Il tomba à genoux
Pour les laver avec de l’huile et du vin.

4. Sur sa monture, il le mit
Et à l’auberge, le porta.
Il offrit son temps et son argent;
De cet homme il s’occupa.
Pour l’homme blessé sur la route,
Il avait été un frère, un homme.

  • 1
  • 2
  • 3