Les responsables des « sanctuaires » proposent, à nouveau cette année, les marches de Carême sur chacun des cinq dimanches (cf. affiche avec toutes les indications pratiques). C’est une belle occasion de vivre le carême par les pieds, les jambes, sur quelques kilomètres (environ 3 à 6, selon les lieux plusieurs parcours), tout en méditant sur un aspect particulier de la vie chrétienne.

Cette année le thème « disciple-missionnaire », tant relayé par le Pape François, a été retenu. Cette visée pour le baptisé est au cœur de l’exhortation « la joie de l’Evangile ». Un « disciple-missionnaire »  est un chrétien qui se met à l’écoute de l’œuvre de Dieu dans le monde, qui regarde l’action de Dieu qui le précède. Puis, après avoir écouté et regardé comment Dieu agit, il se met lui-même à agir.

Le 1er mars 2020, pour la Marche du Sanctuaire de Rumengol, le schéma reste inchangé :

  • Rendez-vous à l’église de Quimerc’h à 9h00 et à l’église du Faou à 10h00, pour l’envoi (prière, chant, thème, envoi), une halte sur le thème près d’un calvaire, à l’arrivée une boisson chaude
  • La messe du dimanche à l’église Notre-Dame à 11h00, suivi du verre de l’amitié
  • Enfin un temps convivial autour du pique-nique sorti du sac, dans le placître ou une salle paroissiale