RENCONTRE CATECHESE à DAOULAS

la dernière séance de caté début mars a réuni les enfants du secteur de l'Abbaye de Daoulas autour du thème" Qui est mon prochain?".

Ils ont découvert le bon samaritain et échangé sur son attitude. A travers ce texte, Jésus nous invite à devenir le prochain des autres, à se rendre proche. Pour vivre avec Dieu, il faut aimer Dieu et aimer son prochain. Le sujet correspond à merveille à la période du Carême.

Chacun s'est interrogé sur son propre comportement, sur son regard: "Est-ce que ça m'arrive de croiser des personnes sans les voir? Quel pas puis-je faire vers l'autre?". Ce fut l'occasion d'y répondre, d'écrire et partager les idées. Rappelez-vous votre geste pour apporter du bonheur aux résidents de l'Ehpad en fin d'année? Quel bonheur de voir leurs visages en ouvrant les cartes de joyeux Noêl réalisées par de petites mains!

Et pour aller plus loin, des bénévoles du Secours Catholique du pays de Daoulas et Le Faou ( 8 communes) sont venues expliquer leur action auprès des autres, action qui peut se résumer en 3 mots: ECOUTER, ACCOMPAGNER, AIDER. Les personnes sont aidées quelque soit leur origine, leur religion, via une aide alimentaire, financière ou matérielle.

Les bénévoles collaborent avec les assistantes sociales du secteur. Elles prennent le relais pour régler quelques factures. Elles dépannent les familles en offrant des colis alimentaires. Une fois par mois, pour offrir plus de convivialité, elles organisent une après-midi jeux-goûter-échanges pour acceuillir les personnes seules, âgées, ou autres. A Noël, à l'Epiphanie, la rencontre est plus festive avec un film, un goûter plus copieux, une galette,.... Fin juin, une sortie à la journée est proposée avec une visite d'un site ou d'un musée.

Mais nous les enfants, que pourrions-nous faire? Par le passé nous avions collecté des jouets à Noël, pour le coffre à jouets à Lesneven, qui se chargeait de les distribuer aux enfants des familles aidées. En fin d'année, des lumignons et autres objets "10 millions d'étoiles" sont également vendus. Et pourquoi ne pas proposer à nos parents d'accueillir des enfants pendant 2 semaines sur les vacances d'été?