La paroisse Brest – Lambézellec Saint-Laurent

Bienvenue dans la paroisse Brest – Lambézellec Saint-Laurent

Cette paroisse regroupe les communautés chrétiennes locales de  Saint-Laurent-Lambézellec, Saint-Pierre à Bohars, Notre-Dame de Bonne Nouvelle à Kérinou, Saint-Jacques, Notre-Dame du Bouguen.

Télécharger les pièces jointes :

  • Les messes dans la paroisse

    Retrouvez tous les horaires des célébrations sur egliseinfo.catholique.fr

Le blog de la paroisse

  • A Lambézellec, Saint-Laurent reçoit les Nations.
    A Lambézellec, Saint-Laurent reçoit les Nations.

     La paroisse de Saint-Laurent Lambézellec s'enorgueillit de sa communauté qui touche près de quarante nationalités différentes. Quoi de plus naturel donc que de consacrer une messe des Nations à une liturgie du rassemblement et de la fraternité, et pour la deuxième année consécutive, en ce 10 Mai jour de l'Ascension ... Aux dires de tous « ce fut une belle messe », présidée par Monseigneur Dognin, assisté de notre curé, prêtres et diacres et de tous les servants d'autel, impressionnés sans doute mais accomplissant un service sans faute.

    L'assemblée, recueillie et priante, reprenait avec ferveur tous les chants entonnés par les animatrices (Christelle et Pauline), la chorale et l'orchestre, sous la baguette enthousiaste de Charles Igoho, du Kyrie breton, au Credo en latin pour un retour aux sources, jusqu'aux accents rythmés d'un entraînant « Alleluia Hé » ! L'homélie de Monseigneur Dognin nous a reconduits à plus d'humilité en démontrant qu'être témoins du Christ nous engage à une exemplarité de service et de charité, mais surtout à une expression de notre foi visible et audible ... La Prière Universelle, ponctuée par le refrain breton du « Selaouit, Aotrou Doue » a confirmé que la prière et l'Evangile pouvaient se proclamer dans toutes les langues, en l'occurrence en albanais, italien, espagnol, arabe. Et une partie de la Prière Eucharistique en créole haïtien ! Plus loin, en ce mois de Mai, l'Ave Maria chanté en vietnamien a retenu l'émoi de l'assemblée tout entière ... Ainsi notre évêque s'est félicité de cette belle initiative rassemblant et symbolisant l'universalité de la foi chrétienne, avant le chant d'envoi « Vers les hommes sans lumière, allez porter la Paix, Allez porter ma joie au monde, par toute la planète ». En ces temps à nouveau menaçants et déchirés, la simple liturgie d'un quartier de Brest peut être un nouveau signe d'Espérance.


  • Veillée Pascale 2018 Retour en images

  • "Fleurir en liturgie"

    La formation proposée par l’équipe diocésaine « Fleurir en liturgie », le mardi 10 avril, a été suivie par 14 personnes qui fleurissent habituellement les églises de la paroisse. Cette journée dans un climat convivial et fraternel a permis aux participants de mieux saisir le lien entre fleurissement et liturgie et de découvrir les repères et la technique d’une composition liturgique. Après la démonstration de bouquets, chaque participant a mis en œuvre les conseils entendus en réalisant aussi un bouquet. Une belle exposition ornait la salle en fin d’après-midi ! « Fleuriste, artiste créateur ». La journée s’est terminée par un souhait unanime de poursuivre la formation.

     


  • Découvrons les bénévoles de la paroisse
    Découvrons les bénévoles de la paroisse

    Vous découvrirez dans cet article une petite vidéo réalisée qui suit le parcours des enfants cherchant à mieux connaître les bénévoles de la paroisse.

    Qui sont ces précieux bénévoles ? Et que font-ils pour animer la vie de notre paroisse ?


  • Le CCFD- Terre Solidaire accueille un de ses partenaires du Sud, le P. Tiago

    Le P. Tiago est d'origine écossaire et en mission au Brésil depuis ses 25 ans.

    Tiago commence son intervention par "Que savez-vous du Brésil ?" Les réponses fusent : le foot, le carnaval, la carioca ... Lulla ... Puis, passe une vidéo sur la vie des familles auprès des champs de canne à sucre. Après les questions de l'assemblée n'étaient plus du tout les mêmes : "Pourquoi des noirs au Brésil ? Pourquoi un brasier dans le champ de canne à sucre ? Quelle est la nourriture de base ? ...

    Tiago nous fait un rappel de l'histoire du Brésil, colonisé il y a 500 ans par les portugais, à l'origine des immenses "Latifundia" (plusieurs dizaines de milliers d'hectares) données par le roi du Portugal à ses amis. Mais comment les cultiver ? D'abord les indiens sur place, mais ils s'enfuient plus loin. D'où le recours à des esclaves "achetés" en Afrique (commerce triangulaire).

    Avec de temps en temps des allusions à la Bible : "Jésus nous a libérés, ces envahisseurs croyaient en Jésus-Christ qui nous libère, comment dormaient-ils la nuit ?".

    Tiago a parlé des Quilombos. Le Quilombo était un territoire libre établi au fond de forêts inaccessibles, où se réfugiaient les esclaves en fuite. Avec la fin de l'esclavage en 1888, les Quilombos ont disparu. Ces "Latifundias" sont maintenant aux mains de puissants industriels . La Plus grande violence c'est cet agro-business qui corrompt les pouvoirs législatifs et judiciaires.

    C'est auprès de ces communautés des Quilombos que se bat le P. Tiago avec la CPT (Commission Pastorale de la Terre), défendant le droit à la terre, le droit de vivre dans sa culture. Il travaille auprès des paysans sans terre, des coupeurs de canne à sucre, les aide à défendre leurs droits.

    "Le 12 avril, j'aurai 75 ans, ma prière sera : Père, donne-moi le courage pour chasser les puissants de leur terre... Comme des femmes un matin "qui nous roulera la pierre" ? ... je suis sur la dernière ligne droite, je veux accélérer mon pas...".

    La soupe solidaire avec une part de far breton qui a suivi a été un bon moment de partage et de convivialité.