Nos amis anglicans

 

On entend parfois dire que les religions seraient ‘’des sources de guerres et de violences dans le monde’’. Si l’on ne peut nier que certains conflits ont une origine religieuse (souvent instrumentalisée d’ailleurs), il existe bien des contre-exemples !  A notre modeste niveau, parlons ainsi des excellentes relations qu’entretiennent depuis longtemps les communautés catholiques et anglicanes de l’Arrée.

‘’Nos existons localement depuis une quinzaine d’années. Notre appellation officielle est Christ Church Brittany’’, déclare Carole Turner, une citoyenne britannique installée depuis une dizaine d’années à Scrignac. ‘’Nous faisons partie du diocèse européen de la Church of England, l’Eglise anglicane. A sa tête se trouve un évêque qui est installé à Bruxelles …et que nous ne voyons évidemment pas souvent !  La Bretagne est aussi organisée en archidiocèse avec un prêtre basé à Ploërmel et trois lieux de culte à Ploërmel, Rostrenen et Huelgoat. Dans ce dernier lieu, les catholiques nous prêtent gracieusement leur église paroissiale deux dimanches après-midi par mois. L’hiver, il nous arrive aussi d’aller à Brennilis, une église plus petite que nous aimons beaucoup et qui est plus facile à chauffer !

En centre-Bretagne, nous avons environ 150 ‘’baptisés enregistrés’’ mais nous estimons toucher au sens large près de 300 personnes. Ce sont des britannique installés en France, souvent retraités mais pas tous (Internet permet de travailler à distance !). Certaines familles ont de jeunes enfants. Il y en avait d’ailleurs 6 quand nous avons fêté Pâques à Huelgoat. En temps ordinaire, un service peut y rassembler de 10 à 30 personnes.

Notre prêtre va nous quitter en septembre prochain. L’évêque nous proposera alors divers noms de remplaçants possibles que notre ‘’Gardien d’Eglise’’ (Church Warden) ira interviewer à Londres afin que notre conseil de 15 membres, l’équivalent de vos équipes pastorales, puisse donner un accord final. C’est très démocratique ! Nous ne recevons pas d’argent d’Angleterre. L’autofinancement est de règle et notre prêtre est payé uniquement par l’argent des quêtes.

Notre prêtre est assisté par 3 ‘’lecteurs laïcs’’ (lay readers) qui sont un peu l’équivalent de vos diacres. Ce sont des hommes et des femmes, qui ont reçu une formation spéciale de 3 ans et qui peuvent tout faire dans les services sauf consacrer le pain et le vin. Il y a aussi des ‘’leaders laïcs’’ (lay leaders) comme moi, formés de manière moins approfondie et qui sont à même de conduire les services non eucharistique mais ni les mariages et obsèques.

Nous nous sentons à l’aise à Huelgoat. Nous sommes reconnaissants car nous avons toujours été bien accueillis et nous apprécions que nos liturgies soient proches’’.

‘’C’est très vrai’’, reconnaît-on du côté catholique. ‘’Nos frères et sœurs anglicans sont très organisés. Nous avons beaucoup de liens d’amitié avec eux et nous nous sommes enrichis de certaines de leurs pratiques. Ainsi cette célébration de Noël commune, un samedi après-midi, où se mêlent lectures et chants en anglais, français et breton et où se dégustent en final d’excellents gâteaux ! C’est réellement devenu une tradition que guettent désormais les habitants d’ici. Nous comptons aller plus loin, organiser une autre rencontre œcuménique l’été, prolongée, pourquoi pas, par un pique-nique commun. Et à l’avenir, notre maison paroissiale leur restera ouverte’’.

''L'entente cordiale'' donc ?  Il semblerait bein que cette expression soit la plus appropriée pour résumer ce que vivent ces deux communautés chrétiennes.

                                                                                                                                                             Alain Kerouanton

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

‘’C’est très vrai’’, reconnaît-on du côté catholique. ‘’Nos frères et sœurs anglicans sont très organisés. Nous avons beaucoup de liens d’amitié avec eux et nous nous sommes enrichis de certaines de leurs pratiques. Ainsi cette célébration de Noël commune, un samedi après-midi, où se mêlent lectures et chants en anglais, français et breton et où se dégustent en final d’excellents gâteaux ! C’est réellement devenu une tradition que guettent désormais les habitants d’ici. Nous comptons aller plus loin, organiser une autre rencontre œcuménique l’été, prolongée, pourquoi pas, par un pique-nique commun. Et à l’avenir, notre maison paroissiale leur restera ouverte’’.

 

 

 

L’entente cordiale donc ?  Il semblerait bien que cette expression soit la plus appropriée pour décrire ce que vivent ces deux communautés chrétiennes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Venez et voyez !

Messe chrismale 2020 : Retour en images

Mercredi 28 mai, la messe chrismale a été célébrée à la cathédrale Saint-Corentin, à Quimper. Une célébration particulière qui intervient…

Notre Père polyglotte

À l'occasion de la Pentecôte, la Pastorale des jeunes et des vocations de la Paroisse Notre Dame du Folgoët a…

Une année pour Dieu, deviens volontaire à Mission St Luc

Tu as entre 20 et 30 ans ? Tu veux donner une année au service de l'Évangile ? Deviens Missionnaire…

La pastorale des jeunes et des vocations lance les inscriptions pour l'été

Il aura fallu attendre quelques semaines de plus, le temps que la Pastorale des jeunes et des vocations puisse étudier…

PEMP SUL 2020 au FOLGOËT La Tradition évolue !

Au mois de mai, mois de Marie, le Folgoët vit ses pemp sul, 5 dimanches du mois (6 cette année, si…

Église en Finistère N°334 en accès libre

Deuxième numéro d'Église en Finistère bouclé pendant le confinement. L'épidémie de Covid19 nous empêche d'imprimer et d'expédier la revue dans…

Actualités locales

  • Pentecôte - 31 mai 2020
    Pentecôte - 31 mai 2020 Impossible, cette année, de nous rassembler dans nos églises pour les fêtes pascales ! Nous avons pu vivre cependant une communion spirituelle en partageant la même Parole de Dieu et la même prière. Et cela sur toute la planète, dans nos paroisses, nos communautés, nos familles, entre amis et grâce à…