Pardons, une tradition pleinement vivante : l'exemple de Locquirec

Article publié le 03/08/2018

Quand on évoque les pardons bretons, le nombre de 1000 voire 1200, est très souvent avancé en minima. Particulièrement ancrés en Basse-Bretagne, plus de 500 en sont recensés sur le seul Finistère, dont 28 sur notre paroisse St Yves. 

Tentative de définition avec le pardon de Locquirec, qui s’est tenu le 22 juillet dernier, subtil mélange de foi, de traditions populaires et d'attrait touristique...

Se lancer dans la définition d'un pardon est périlleux. Polymorphes, ils se vivent très différemment selon les us et coutumes locaux, et aussi et surtout, selon les énergies présentes localement pour les mener. Ils s'adaptent sans cesse aux évolutions de la société et se ré-inventent en fonction des attentes de uns et des autres, croyants et non-croyants. On peut toutefois, sans trop de risques, avancer les éléments communs suivants :

  • Le pardon est une forme de pèlerinage, qui prend corps autour de 3 dimensions :
    • l'espace : le pardon se déroule dans un lieu déterminé,
    • le temps : il organisé à une date fixe récurrente,
    • et le religieux : il est dédié à un saint précis (généralement le saint patron du lieu).
 
L'exemple de Locquirec

Lieu : Eglise Saint Jacques de Locquirec

 

Temps : un dimanche proche du 25 juillet, fête de la St Jacques, généralement le 3ème ou le 4ème dimanche de juillet, selon la marée

 

Spirituel : pardon dédié à Saint Jacques -  (Locquirec fête saint Jaques depuis le début du XVIIIe siècle et son pardon était réputé à l'égal de celui de Saint-Jean-du-Doigt ou de Kernitron à Lanmeur)

 

 

Dans une église comble (plus de 250 personnes), célébration de l'eucharistie à Locquirec le 22/07, avec le père Yves Tano.Dans une église comble (plus de 250 personnes), célébration de l'eucharistie à Locquirec le 22/07, avec le père Yves Tano.
  • Le pardon comporte généralement une messe (et donc une eucharistie). 
    Cependant, il est ici à noter que de nouvelles formes de célébrations apparaissent aujourd'hui, avec notamment des célébrations de la parole, conduites par des laïcs. Le nombre de prêtres et de pratiquants allant diminuant, cette prise en main par les laïcs des célébrations de prière est une clé certaine de la survie des petits pardons.
 
Sortie de la procession, avec en tête la croix processionnelle, portée par Bernard, en costume traditionnel (sur mesure, mar plij !!!). Il est suivi de 2 enfants, qui représentent St Jacques et St Kiriec, respectivement en costume de pélerin et d'évêque.Sortie de la procession, avec en tête la croix processionnelle, portée par Bernard, en costume traditionnel (sur mesure, mar plij !!!). Il est suivi de 2 enfants, qui représentent St Jacques et St Kiriec, respectivement en costume de pélerin et d'évêque.
  • Autre constante des pardons : la procession. En extérieur, et parfois en costumes, elle se dirige vers un lieu sacré suivant un parcours déterminé. Celle de Locquirec part ainsi de l'église St Jacques, pour rejoindre le port, où une vedette de la SNSM l'attend pour la bénédiction en mer.
    La procession s'organise traditionnellement ainsi : en tête la croix processionnelle, puis, selon l'usage, les croix et bannières (éventuellement des clochers voisins), puis les statues des saints portées sur un brancard. Celle de la vierge est alors traditionnellement portée par des femmes. L'officiant ferme la marche avec les reliques consacrées.
 
Dans le sillage de la croix processionnelle et des bannières de St Jacques et Ste Marie, suit la statue de la vierge, portée par 4 femmes...Dans le sillage de la croix processionnelle et des bannières de St Jacques et Ste Marie, suit la statue de la vierge, portée par 4 femmes...
 
 
Suivent : l'ex-voto et les reliques de St Jacques, portés par les hommes.Suivent : l'ex-voto et les reliques de St Jacques, portés par les hommes.
 
 
Le père Yves Tano ferme la procession, accompagné des servants d'autel.Le père Yves Tano ferme la procession, accompagné des servants d'autel.
 
 

Au terme de la procession jusqu'au port, le P. Yves, a ainsi pris place à bord de la vedette de la SNSM, et béni les bateaux venus en parade  solliciter la protection de St Jacques. Pavoisés ou fleuris d'hortensias, ils étaient une bonne trentaine.Au terme de la procession jusqu'au port, le P. Yves, a ainsi pris place à bord de la vedette de la SNSM, et béni les bateaux venus en parade solliciter la protection de St Jacques. Pavoisés ou fleuris d'hortensias, ils étaient une bonne trentaine.
  • Durant le pardon, une bénédiction spécifique est courante. Dédiée en fonction du saint vénéré et des vertus qui lui sont attribuées, elle peut être faite à destination d'un type de personnes (enfants, malades, motards, surfeurs...), d'animaux  (chevaux...) ou d'objets.
    En ce qui concerne Locquirec, il s'agit d'une bénédiction de la mer, avec hommage aux péris en mer et bénédiction des marins et usagers de la mer. P. Yves ( le célébrant), accompagné de Gwénolé GUYOMARC'H (le maire de Locquirec), du porteur de la croix processionnelle, et des enfants représentant St Jacques et St Kiriec, prennent alors place à bord de la vedette de la SNSM, et partent à quelques encablures du môle, à la rencontre des bateaux venus recevoir la bénédiction.
 
  • Sans objet pour Locquirec, on peut également retrouver fréquemment des rites autour de l'eau(avec une procession à la fontaine par exemple, et bénédiction de l’eau pour les pélerins...), ou encore du feu (avec par exemple l'embrasement de bûcher comme le Tantad lors du pardon de St Jean du Doigt).
Toute la journée du 22 juillet, la fête de la SNSM a battu son plein sur le port, avec manège, échoppes temporaires, grillades, concert, courses de paddle, et autres démonstrations de sauvetage.Toute la journée du 22 juillet, la fête de la SNSM a battu son plein sur le port, avec manège, échoppes temporaires, grillades, concert, courses de paddle, et autres démonstrations de sauvetage.
  • Enfin, dernier élément clé des pardons, leur aspect festif ! Du fait de leur impact sur un lieu (avec la venue de nombreux pèlerins), les pardons sont en effet souvent liés à une fête profane (repas, foire, fest-noz, fest-deiz...).
    Pour Locquirec, il faut bien ici avouer que la concomitance de la fête de la SNSM qui s'est déroulée sur le port ce même dimanche, tenait plus du hasard que d'une réelle volonté de concertation entre les parties prenantes. Cependant, on peut y voir aussi des pistes pour l'avenir : fédérer les énergies, renforcer la solidarité entre acteurs locaux, pour offrir, ensemble, à tous du "beau et du fort", il y a certainement à creuser ! A suivre pour l'année prochaine ?
 

Au delà donc de la fête profane, existante ou non, le verre de l'amitié est un incontournable des petits pardons. Moment privilégié pour se retrouver, papoter et prendre des nouvelles des uns et des autres, il a ainsi été offert, au retour de la procession de Locquirec, par le relais paroissial local. Et comme il se doit, il a été très apprécié ! 

 

 

En fin de procession, un verre de l'amitié était offert par le relais de Locquirec dans les jardins de l'ancien presbytère. Un moment privilégié, où résidents à l'année, résidents estivaux et touristes se retrouvent en toute simplicité et bonne humeur. En fin de procession, un verre de l'amitié était offert par le relais de Locquirec dans les jardins de l'ancien presbytère. Un moment privilégié, où résidents à l'année, résidents estivaux et touristes se retrouvent en toute simplicité et bonne humeur.
 

 

Alors, pour conclure, reprenons simplement les mots de Bernard RIO (voir ci-dessous) : "Quel qu'il soit, un pardon doit son succès à son caractère hybride : s'il n'est que fête profane, ce ne sera qu'une kermesse ; s'il n'est que religieux, ce ne sera qu'une messe." 

 

Béatrice

 

 

Pour aller plus loin...

Entretien avec Bernard RIO

"Sur les chemins des pardons et pélerinages en Bretagne" : lecture

  • « Sur les chemins des pardons et pèlerinages en Bretagne », de Bernard Rio, aux éditions « Le Passeur » 368 pages, 21 €

Les pardons sur la paroisse St -Yves

 

Retrouvez l'intégralité des photos du pardon de Locquirec et l'article source sur www.paroissesaintyves.com

 

 

 

Venez et voyez !

Messe chrismale 2020 : Retour en images

Mercredi 28 mai, la messe chrismale a été célébrée à la cathédrale Saint-Corentin, à Quimper. Une célébration particulière qui intervient…

Notre Père polyglotte

À l'occasion de la Pentecôte, la Pastorale des jeunes et des vocations de la Paroisse Notre Dame du Folgoët a…

Une année pour Dieu, deviens volontaire à Mission St Luc

Tu as entre 20 et 30 ans ? Tu veux donner une année au service de l'Évangile ? Deviens Missionnaire…

La pastorale des jeunes et des vocations lance les inscriptions pour l'été

Il aura fallu attendre quelques semaines de plus, le temps que la Pastorale des jeunes et des vocations puisse étudier…

PEMP SUL 2020 au FOLGOËT La Tradition évolue !

Au mois de mai, mois de Marie, le Folgoët vit ses pemp sul, 5 dimanches du mois (6 cette année, si…

Église en Finistère N°334 en accès libre

Deuxième numéro d'Église en Finistère bouclé pendant le confinement. L'épidémie de Covid19 nous empêche d'imprimer et d'expédier la revue dans…

Actualités locales

  • Pentecôte - 31 mai 2020
    Pentecôte - 31 mai 2020 Impossible, cette année, de nous rassembler dans nos églises pour les fêtes pascales ! Nous avons pu vivre cependant une communion spirituelle en partageant la même Parole de Dieu et la même prière. Et cela sur toute la planète, dans nos paroisses, nos communautés, nos familles, entre amis et grâce à…