Imprimer cette page

Pedenn ar pab Frañsez evid ar Jubile

PEDENN AR PAB FRANSEZ EVID AR JUBILE

Salver Jezuz-Krist, te hag az-peus desket deom beza trugarezuz
’vel on Tad euz an neñv,
hag az-peus lavaret deom da weled eo e weled,
diskouez deom da zremm hag e vezim salvet.
Da zell leun a garantez ’neus frankizet Zache ha Maze euz sklaverez an arhant,
ar vaouez avoultrerez ha Madalen euz klask an eürusted dre ar grouadurien hepkén ;
lakeet ’peus Pèr da leñva goude e zinac’h,
ha prometet ar baradoz d’al laer keuzieg,
gra da bep hini ahanom selaou ar gomz
lavaret d’ar Zamaritanez ’vel lavaret deom :
Ma ouezfes donezon Doue !

Te eo dremm gweluz an Tad diweluz,
an Doue a roas da anaoud e oll-c’halloud dre ar pardon hag an drugarez :
gra d’an Iliz beza, er bed, da zremm gweluz,
te he Aotrou adsavet er c’hloar.
Fllet eo bet dit e vije da zervicherien int-i ive gwisket a zempladurez,
evid santoud eur gwir truez
ouz ar re a zo en diouiziegez hag er fazi :
gra da neb piou bennag a gomzo outo ’n em zantoud gortozet,
karet ha pardonet gand Doue.
Kas da Spered ha kensakr ahanom oll gand e olevadur
evid ma vezo bloavez an Drugarez eur bloavez a c’hras a-berz an Aotrou,
ha ma c’hello da Iliz, gand eur startijenn neveseet,
embann d’ar beorien ar c’helou mad,
d’ar brizonidi ha d’ar re wasket ar frankiz,
ha d’ar re zall ec’h adkavint ar gweled.

Her goulenn a reom dre Mari, Mamm an Drugarez,
diganit a vev hag a ren gand an Tad hag ar Spered Santel,
a gantvejou da gantvejou.
Amen.

PRIÈRE DU PAPE FRANÇOIS POUR LE JUBILÉ

Seigneur Jésus-Christ,
Toi qui nous a appris à être miséricordieux
comme le Père céleste,
et nous as dit que te voir, c’est le voir.
Montre-nous ton visage et nous serons sauvés.
Ton regard rempli d’amour a libéré Zachée et Matthieu de l’esclavage de l’argent,
la femme adultère et Madeleine de la quête du bonheur à travers les seules créatures ;
tu as fait pleurer Pierre après son reniement,
et promis le paradis au larron repenti,
fais que chacun de nous écoute cette parole
dite à la Samaritaine comme s’adressant à nous :
Si tu savais le don de Dieu !

Tu es le visage visible du Père invisible,
du Dieu qui manifesta sa toute-puissance par le pardon et la miséricorde :
fais que l’Eglise soit, dans le monde, ton visage visible,
toi son Seigneur ressuscité dans la gloire.
Tu as voulu que tes serviteurs soient eux aussi habillés de faiblesse,
pour ressentir une vraie compassion à l’égard
de ceux qui sont dans l’ignorance et l’erreur :
fais que quiconque s’adresse à eux se sente attendu, aimé et pardonné par Dieu.
Envoie ton Esprit et consacre-nous tous de son onction
pour que le jubilé de la Miséricorde soit une année de grâce du Seigneur,
et qu’avec un enthousiasme renouvelé,
ton Eglise annonce aux pauvres la bonne nouvelle,
aux prisonniers et aux opprimés la liberté,
et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue.

Nous te le demandons par Marie, Mère de la Miséricorde,
à toi qui vis et règne avec le Père et le Saint Esprit,
pour les siècles des siècles.
Amen.