Accueil  -  L'actualité du Diocèse  -  4-5 février 2019, Session des évêques de la Province de Rennes à Pontmain

4-5 février 2019, Session des évêques de la Province de Rennes à Pontmain

Les évêques de la Province de Rennes et leurs conseils épiscopaux se sont réunis en session d’études à Pontmain les 4 et 5 février 2019, sur le thème « La pastorale du mariage après l’exortation apostolique Amoris laetitia ». Parmis les conférences et interventions, celle du père Hervé Queinnec, Vicaire judiciaire de la Province, traitait des « Les procédures de déclaration de nullité de mariage après Amoris laetita et Mitis iudex ».
Les évêques se sont ensuite retrouvés le mercredi 6 février pour une journée de travail, avant de rendre une visite au séminaire Saint Yves de Rennes le jeudi 7.

Le site internet du diocèse de Vannes a rendu compte de cette session en ces termes :

Près de 80 personnes se sont ainsi rencontrées autour du thème de la Pastorale Familiale et du mariage, s’appuyant sur l’encyclique « Amoris Laetitia » . Les réflexions se sont orientées plus précisément sur la charité pastorale et le discernement personnel et pastoral, notamment auprès des divorcés-remariés. Les membres des pastorales familiales diocésaines mais aussi les mouvements familiaux étaient invités.

Carrefours, témoignages, interventions et offices se sont succédés pendant ces quelques jours, manifestant l’ampleur du défi que constitue l’accompagnement des personnes, conformément aux principes moraux discernés par l’Eglise, et à partir des situations concrètes. Entre deux excès – rigorisme et laxisme – quelles voies ?
En la matière, le déficit de clarté est un premier ennemi, bien identifié. « La miséricorde, ce n’est pas de manquer de justice et de vérité », rappelle le Père Philippe Le Bigot, vicaire général [du diocèse de Vannes].

La Communion Notre-Dame de l’Alliance est venue apporter son témoignage. « Un témoignage très touchant de fidélité au sacrement de mariage, ‘pour le meilleur et pour le pire’ », remarque le Père Philippe Le Bigot […].

Un couple divorcé remarié a également témoigné, laissant entrevoir la complexité d’une situation qui les ramène » à leur propre conscience ».

Le père Alain Thomasset, théologien, président de l’Atem (Association de Théologiens pour l’Etude de la Morale), jésuite, et professeur de théologie morale au Centre Sèvres, a donné plusieurs exposés sur les fondements théologiques dans l’encyclique, et « comment discerner la vie évangélique dans chaque situation ? ».

Une intervention de l’évêque de Corse, Monseigneur Olivier de Germay, a ponctué la session avec la problématique « Comme évêque, comment est intégrée Amoris Laetitia dans la pastorale d’un diocèse ? ». Il a apporté une approche très appréciée car « ancrée dans la pastorale » et nourrie de son propre parcours sur le terrain.

Enfin le père Hervé Queinnec, Official ( c’est-à-dire vicaire judiciaire ; l’officialité provinciale de Rennes est le tribunal ecclésiastique des diocèses de Rennes, Angers, Laval, Le Mans, Luçon, Nantes, Quimper, Saint-Brieuc et Vannes), est intervenu sur : « Quelle analyse fait-il des causes de demandes de nullité ? Quelles sont les visées et les bienfaits de la réforme du pape François ? »

Deux belles journées d’échanges et de réflexion qui ont permis de clarifier la position théologique et canonique de l’Eglise, et de donner des pistes pour une pastorale « juste » des divorcés-remariés. La session s’est clôturée par la visite du séminaire Saint-Yves de Rennes par les évêques.

Sources de l’article et des photos : site internet du diocèse de Vannes, février 2019,
« Session des évêques de la Province de Rennes à Pontmain »