Accueil  -  Remise des « Mélanges Branchereau » à Angers

Remise des « Mélanges Branchereau » à Angers

[Officialité interdiocésaine]

Le jeudi 5 mai dernier, à Angers, sous la présidence de Mgr Delmas évêque d’Angers, en présence de Mgr Scherrer évêque de Laval, de Mgr Mercier ancien archevêque-secrétaire de la Congrégation pour le clergé, de Mgr Defois archevêque émérite de Lille, et d’une cinquantaine d’invités, s’est déroulée la cérémonie de remise des « Mélanges en l’honneur du Professeur Pierre Branchereau ».

Professeur émérite de droit canonique à l’Université catholique de l’Ouest, ancien Official des Pays de Loire, ancien professeur de jurisprudence à la Pontificia Università Gregoriana de Rome, aujourd’hui Vice-official à l’Officialité interdiocésaine de Rennes, l’abbé Pierre Branchereau est depuis longtemps une figure de référence parmi les canonistes français. À l’occasion de ses quatre-vingt-dix ans d’âge et cinquante-et-un ans d’officialité, ses collègues et amis ont voulu lui manifester leur reconnaissance en lui offrant un volume de « Mélanges ».


Dans son mot d’accueil, Mgr Delmas a remercié l’abbé Branchereau pour son travail, qui a « servi la sollicitude et la tendresse de l’Église pour ses enfants ».

L’abbé Hervé Queinnec, Official de l’Officialité interdiocésaine de Rennes, et directeur éditorial de ces Mélanges, a ensuite prononcé la laudatio du dédicataire au nom des seize contributeurs. Il a d’abord rappelé la double qualité d’universitaire et de juge ecclésiastique de l’abbé Branchereau, ses nombreux écrits en droit matrimonial canonique, et sa contribution pendant près de 40 ans à la formation permanente de nombreux praticiens des officialités de Bretagne, Basse-Normandie et Pays de Loire. Il a ensuite signalé la richesse et la variété des contributions figurant dans ce volume de « Mélanges », avant de conclure par ces mots :

« Canoniste à la fois savant et humble, serviable et fraternel, attentif aux plaignants, soucieux de conjuguer justice et miséricorde, l’abbé Pierre Branchereau poursuit inlassablement depuis plus de 50 ans sa mission au service de la justice ecclésiastique. Or en un demi-siècle, nos officialités françaises ont beaucoup changé : le nombre de causes traitées a fortement augmenté, le nombre de canonistes prêtres a diminué, de nombreux laïcs – souvent d’anciens juristes hautement qualifiés – sont venus y exercer leur sacerdoce baptismal comme avocats, notaires-greffiers, défenseurs du lien, ou juges. Pierre Branchereau a été l’un des artisans de ce changement en France. Il a su relever les défis que présentait cette profonde mutation de la justice ecclésiale. Qu’il en soit chaleureusement remercié.
Pour toutes ces raisons, en mon nom personnel et au nom de notre officialité interdiocésaine de Rennes Bretagne-Pays de la Loire, j’exprime au professeur Branchereau nos sentiments de respect, de gratitude, et d’amitié
. »

Les abbés Emmanuel Bouchaud et Jean Grelon, juges à l’officialité et prêtres du diocèse d’Angers, ont ensuite pris la parole pour apporter un témoignage sur leur collaboration avec l’abbé Branchereau à l’officialité d’Angers puis de Rennes, et exprimer eux-aussi leur gratitude.

Après ces discours, le recueil de Mélanges fut remis par l’abbé Queinnec à l’abbé Branchereau, et celui-ci prit la parole. Il adressa ses remerciements à ceux qui avaient voulu honorer par ce recueil d’articles sa longue vie au service du droit canonique et de l’Église. Il exprima sa reconnaissance à Mgr Mazerat, évêque d’Angers, qui l’avait envoyé à Rome en 1963 préparer une licence puis un doctorat en droit canonique, et à Mgr Orchampt, qui l’avait autorisé à enseigner à l’Université grégorienne. Et il évoqua quelques souvenirs de sa longue et riche carrière de canoniste, à la fois universitaire et praticien.

Voir aussi l’article publié dans Le Courrier de l’Ouest du 11 mai 2022 :