Accueil  -  Toute l'actualité FEIZ  -  Keleier  -  Chronique du Père Job an Irien : Bugale / Des enfants

Chronique du Père Job an Irien : Bugale / Des enfants

Bugale

Gand goueliou Pask om oll galvet da veza nevez en-dro ! Mall eo deom kuitaad ar gwenojennou koz hag ijina gwenojennou nevez ma fell deom e vefe kaerroc’h an amzer da zond. Med keid ha m’ema ar c’hovid ’vel eun danjer a-zioc’h or penn ne gredom ket mond war-raog… ha koulskoude e ouezom mad e vezo dao deom deski beva gand eur c’hleñved-red bennag heb terri lañs ar vuez. En deiz ma vezo vaksinet ar peb brasa euz an dud ez aio gwelloc’h an traou, gwir eo, med dija marteze e c’hellom kredi startaad on daremprejou heb kaoud aon. Ar vuez ne ’z-a ket war a-dreñv, hag etre on daouarn ema !

Ma lavaran kement-se eo peogwir am-eus lennet ez-eus bet dija 7% nebeutoc’h a vugale ganet e miz kerzu 2020 skoaz-skoaz gand miz kerzu 2019. Efed ar C’hovid eo, eun efed hag a lavar deom on-eus lezet an aon d’en em zila er or c’halonou. Daoust hag e kendalhim epad pell da vond war-draoñ evel-se? Poent eo deom sevel or penn ha sikour ar fiziañs da c’hounid : an nevez-amzer, hag a zispak e peb lec’h, a c’hell rei kalon deom. Kentoc’h eged termad, eo gwelloc’h deom trugarekaad peogwir eo deuet a-benn an den da zevel meur a vaksin dindan nebeutoc’h hag eur bloaz, ar pez a zeblante dibosubl bloaz ’zo ! Pa lak an dud o skiant hag o ampartiz asamblez, e weler mad int gouest da ober burzudou.

Keid ha ma soñjo ar famillou eo kaer kaoud daou vugel d’an nebeuta e teuim a-benn da gempoueza poblañs or bro, hag e c’hello ar re a labour paea eur retred d’ar re goz. Med arabad deom lezel efed ar C’hovid da badoud ; gouzoud a reom efedou spontuz al lezenn ‘eur bugel hepkén dre famill’ e Bro-China. Ar bugel a zo mousc’horaz an amzer da zond, ’vel m’eo ar bleuniou mousc’hoarz an nevez-amzer. ’N’eur vadezi eur bugel e ofis Pask, e soñjen e brokusted an Aotrou Doue a lak ar vuez da ziwan e pep korn euz ar bed. Deom-ni oll eo ober ar pez a zo red evid ma c’hellfe an oll vugale beza digemeret gand karantez ha savet mad evid rei d’o zro o finvidigeziou d’ar bed ! Kaerder an amzer da zond a vezo etre o daouarn !


Des enfants

Les fêtes de Pâques nous appellent tous à nous renouveler ! Il est urgent que nous quittions les vieux sentiers et que nous en inventions de nouveaux si nous voulons que l’avenir soit plus beau. Mais tant que la Covid est là comme un danger au-dessus de nos têtes, nous n’osons pas aller de l’avant… et pourtant nous savons bien qu’il nous faudra apprendre à vivre avec une épidémie quelconque sans casser l’élan de la vie. Le jour où la plupart des gens seront vaccinés, cela ira mieux c’est vrai, mais nous pouvons peut-être déjà renforcer nos relations sans avoir peur. La vie ne va pas en arrière, et elle est entre nos mains !

Si je dis cela, c’est parce que j’ai lu qu’il y a eu 7% de naissances en moins en décembre 2020 par rapport à décembre 2019. C’est un effet de la Covid, ce qui signifie que nous avons laissé la peur s’introduire dans nos cœurs. Continuerons-nous longtemps à suivre cette pente descendante ? Il est temps de relever la tête et d’aider la confiance à gagner : le printemps, qui s’épanouit partout, peut nous encourager. Plutôt que de geindre, il vaut mieux remercier, car l’homme a été capable d’inventer plusieurs vaccins en moins d’un an, ce qui paraissait impossible il y a un an ! Lorsque les hommes mettent en commun leur science et leur compétence, on voit bien qu’ils sont capables de faire des merveilles.

Tant que les familles penseront que c’est une belle chose d’avoir au moins deux enfants, nous arriverons à équilibrer la population du pays, et ceux qui travaillent arriveront à payer une retraite aux anciens. Mais il ne faut pas que nous laissions perdurer l’effet de la Covid : nous savons les effets épouvantables de la loi de l’enfant unique par famille en Chine. L’enfant est le sourire de l’avenir comme les fleurs sont le sourire du printemps. En baptisant un enfant au cours de l’office de Pâques, je pensais à la générosité de Dieu qui fait éclore la vie aux quatre coins du monde. C’est à nous de faire le nécessaire pour que tous les enfants puissent être accueillis avec amour et bien élevés pour qu’à leur tour ils puissent transmettre leurs richesses au monde ! La beauté de l’avenir sera entre leurs mains !

Tad Job an Irien

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.

Réglages des cookies

Ci-dessous, vous pouvez choisir quels types de cookies vous souhaitez accepter sur notre site internet. Cliquer sur le bouton "Enregistrer les réglages" pour appliquer vos préférences.

Cookies de fonctionnement (obligatoire)Ces cookies sont nécessaires et garantissent le bon fonctionnement ainsi que l'optimisation de notre site internet.

Cookies analytiquesCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation de notre site internet afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies sociauxNotre site internet peut utiliser des cookies liés aux réseaux sociaux pour vous montrer du contenu tiers comme YouTube et Facebook. Ces cookies permettent d’interagir depuis notre site internet et de partager les contenus du site, lorsque vous cliquez sur les modules "Partager" de Facebook, par exemple. En désactivant ces cookies, vous ne pourrez plus partager les articles de notre site sur les réseaux sociaux.

Cookies de ciblage publicitaireCes cookies peuvent permettre à notre site internet de vous présenter des publicités plus pertinentes et adaptées à vos centres d’intérêt en fonction de votre navigation sur le web. En désactivant ces cookies, des publicités sans lien avec vos centres d’intérêt supposés vous seront proposées sur notre site.

AutresNotre site internet peut utiliser des cookies tiers provenant d'autres services qui ne sont pas de type analytique, social ou publicitaire.