Accueil  -  Protégeons Sainte-Anne La Palud

Protégeons Sainte-Anne La Palud

Le Diocèse de Quimper et Léon lance un appel aux dons pour la restauration de Sainte-Anne la Palud

Dans une initiative dédiée à sauvegarder un joyau de la foi bretonne, le Diocèse de Quimper et Léon sollicite la générosité publique pour financer la restauration du sanctuaire de Sainte-Anne la Palud, confronté à d’importants besoins de réhabilitation.

Depuis plus d’un siècle et demi, le sanctuaire de Sainte-Anne la Palud sert de lieu de rassemblement pour des milliers de fidèles, notamment lors du pardon annuel de Sainte-Anne la Palud qui a lieu chaque fin août. Sainte-Anne-la-Palud est l’un des trois sanctuaires diocésains (avec Le Folgoët et Rumengol), c’est un lieu de dévotion important et qui résonne en beaucoup de Bretons.

Aujourd’hui, la structure, y compris la chapelle et le lieu d’accueil Ty Ragout, montre des signes de dégradation rapide nécessitant une intervention urgente.

Les travaux, estimés à 2 millions d’euros, couvriront la réfection de la toiture, la mise aux normes des bâtiments, ainsi que le traitement des boiseries contre les insectes xylophages et la mérule. Cette restauration, prévue sur une durée de trois ans, vise à préserver ce site historique pour les générations futures.

Un legs, un héritage de foi

La chapelle de Sainte-Anne la Palud appartient à l’association diocésaine, ce qui ne permet pas de demander de subventions ou de financements publics, soulignant l’importance des contributions privées. Le sanctuaire restera ouvert pendant les travaux, assurant la tenue du pardon traditionnel à la fin de l’été.

Un legs est une disposition testamentaire permettant à une personne de léguer une partie ou la totalité de ses biens à un individu, une organisation ou une institution après son décès. Le Diocèse de Quimper et Léon reçoit en moyenne des legs à hauteur de 2 millions d’euros par an, faisant de cette forme de don une source essentielle de financement. Ces contributions durables permettent de soutenir des initiatives à long terme et de continuer à offrir des services importants à la communauté.

« C’est un appel à la solidarité que nous lançons, non seulement aux fidèles du département et au-delà, mais aussi à tous ceux qui sont attachés à Sainte-Anne La Palud », a déclaré Matthieu Le Truédic, économe diocésain. Chaque donation, chaque legs, compte pour nous aider à maintenir ce lieu de foi et de tradition. » Le diocèse envisage également de faire appel à du mécénat.

Pour contribuer, les donations peuvent être effectuées directement via le site web du diocèse ou en contactant le bureau de l’économe diocésain. Chaque geste de générosité est un pas de plus vers la préservation de ce lieu cher à de nombreux cœurs.