Accueil  -  L'actualité du Diocèse  -  Découvrez la Fraternité Notre-Dame de la Résurrection

Découvrez la Fraternité Notre-Dame de la Résurrection

La Fraternité Notre-Dame de la Résurrection regroupe des veuves catholiques qui s’appuient sur la résurrection du Christ pour donner sens à leur état de vie.
Elles s’entraident spirituellement et donnent tout leur cœur à Dieu dans la chasteté. Il rend leur amour conjugal plus fort que la mort et le péché.

La FNDR est internationale. Elle dépend de l’Archevêque de Paris.
Elle organise chaque année un week-end d’information fin septembre à Paris

www.veuve-chretienne.fr / ndr.veuves@wanadoo.fr / 07 85 41 21 48

Référence : ‘De la mort jaillit la vie – Une lumière au creux du veuvage’, O. Macchi, Ed. Salvator 2021.

Présentation de la fraternité

OBJECTIF La FNDR regroupe des femmes chrétiennes précocement veuves qui croient qu’en Christ ressuscité leur amour conjugal est plus fort que la mort parce qu’il a été consacré par Dieu…

Lire la suite…

OBJECTIF

La FNDR regroupe des femmes chrétiennes précocement veuves qui croient qu’en Christ ressuscité leur amour conjugal est plus fort que la mort parce qu’il a été consacré par Dieu lors de leur mariage. Elles veulent faire l’offrande de leur vie à Dieu pour les foyers.

 

CHARISME – MISSION

Tout en restant laïques, les veuves de la Fraternité Notre-Dame de la Résurrection décident d’engager le don total d’elles-mêmes au Seigneur, qu’elles aient ou non des enfants, que leur vie conjugale ait été heureuse ou difficile. Pour la gloire de Dieu et le salut des foyers elles renoncent librement à tout nouvel amour humain et prononcent le vœu de chasteté.

Dans leur vie quotidienne, les veuves de la FNDR ont pour mission

– de témoigner de leur foi au Christ ressuscité et de leur espérance en la vie éternelle,

– de témoigner que l’amour conjugal enraciné dans le Christ demeure au-delà de la mort,

– d’offrir leur vie pour que le projet de Dieu envers l’amour humain soit compris et que l’amour conjugal et la vie de famille deviennent chemin de sainteté,

– de prier pour l’Église, pour toutes les familles et pour les veuves.

 

VIE DES MEMBRES

Les veuves de la FNDR mènent leur vie laïque ordinaire, assumant leurs responsabilités familiales, professionnelles et sociales. Selon leurs talents et possibilités, elles s’impliquent dans la vie ecclésiale. Elles s’appuient sur une règle de vie : prière, eucharistie, approfondissement de la Parole de Dieu, partage fraternel et entraide spirituelle avec les autres veuves de la FNDR. Elles s’engagent pour toujours après une formation personnalisée sur plusieurs années.

 

ORIGINE

En 1943, lors d’une retraite prêchée à Lourdes, sept jeunes veuves ont confié au Père Henri Caffarel (fondateur des Équipes Notre-Dame) leur désir de se donner totalement au Seigneur. De leurs réflexions et de leurs prières est née la FNDR.

 

PAYS ET STRUCTURES ECCLÉSIALES

La FNDR est internationale. Dans l’Église elle est association privée de fidèles, sous l’autorité de l’archevêque de Paris, accompagnée par un conseil international, et régie par trois documents :

  • la Charte, rédigée en 1982, définit la vocation du veuvage consacré dans la FNDR.
  • le Rituel de bénédiction des veuves, approuvé en 1984 par la Sacrée Congrégation pour les Sacrements et le Culte Divin, traduit cette vocation dans un acte liturgique.
  • les Statuts, approuvés en 1993 par l’Archevêque de Paris, puis révisés et à nouveau approuvés par l’Archevêque de Paris en 2020. Ils explicitent les modalités.

En janvier 2021 la FNDR compte 260 veuves réparties en Europe (Belgique, Espagne, France, Portugal et Suisse), Afrique (Burkina-Faso, Cameroun, R.-D. Congo et Rwanda) et en Inde. Elle est structurée en neuf régions, chacune accompagnée par un conseiller spirituel.