Diaconie et solidarité

Cette délégation a été créée dans la dynamique Diaconia 2013 et des orientations diocésaines données à Landévennec à la Pentecôte 2012. Elle a pour missions de favoriser la création et la vie des diaconies dans les paroisses afin que soit assurée une dimension constitutive de la foi chrétienne : la charité.

Elle rassemble aussi  tous les acteurs des différents groupes et mouvements d'Église engagés dans une présence solidaire et fraternelle avec les personnes fragiles, démunies, isolées, exclues...

Le diocése de Quimper et Léon s'inscrit ainsi dans la démarche de l’Eglise de France qui cherche à élargir la responsabilité du service des frères à tous les catholiques. L’objectif premier est d’appeler les communautés à vivre davantage dans la réciprocité, la fraternité et l’espérance avec les personnes en situation de fragilité, proches ou lointaines.

Retrouvez tous les mouvements diocésains de solidarité.

Le blog du service

  • Journée Mondiale des Pauvres - Dimanche 15 Novembre 2020
    Journée Mondiale des Pauvres - Dimanche 15 Novembre 2020

    Le Dimanche 15 Novembre prochain aura lieu la 4ème Journée Mondiale des Pauvres, instituée par le Pape François.

    Le but de cette journée est de mettre en lumière la place et la parole de ceux qui sont trop souvent considérés non comme des partenaires à part entière, mais uniquement à partir de ce qui leur manque. Dans notre pays, il se trouve que c’est également la Journée Nationale de collecte du Secours Catholique. Mais ces deux événements ne sont en rien antagonistes, au contraire, ils peuvent parfaitement se compléter.

    Les circonstances particulières de cette année ne permettront sans doute pas l’organisation de tables ouvertes paroissiales comme ce fut le cas dans plusieurs paroisses les années précédentes. Il nous faut être inventifs pour pouvoir vivre la fraternité et la convivialité qu’elle suppose en ces temps de Covid qui nous imposent la distanciation sociale et le masque… 

    Mais, en même temps, la fraternité et la solidarité sont plus que jamais d’actualité car la crise sanitaire et la crise économique et sociale qu’elle engendre ont déjà fragilisé et fragiliseront encore beaucoup de personnes, et notamment celles et ceux qui étaient dans des situations un peu sensibles, économiquement, personnellement ou socialement. Plusieurs ont déjà basculé dans la précarité et d’autres personnes risquent de les suivre, en plus de tous ceux qui s’y trouvaient déjà. Il ne faudrait surtout pas entrer dans une « surenchère de la précarité » qui voudrait privilégier les uns plus que les autres. « Nous ne pouvons pas nous sentir "bien" quand un membre de la famille humaine est relégué dans les coulisses et devient une ombre » écrit le Pape François. « Le cri silencieux des nombreux pauvres doit trouver le peuple de Dieu en première ligne, toujours et partout, afin de leur donner une voix, de les défendre et de se solidariser avec eux devant tant d’hypocrisie et devant tant de promesses non tenues, pour les inviter à participer à la vie de la communauté. »

    Le thème que nous propose cette année le Pape pour cette Journée Mondiale des Pauvres est " Tends ta main au pauvre » (SI 7, 32). " « Tendre la main est un signe : un signe qui rappelle immédiatement la proximité, la solidarité, l’amour. » Il s’agit très clairement d’un appel à l’engagement, pour chaque chrétien, quelle que soit sa situation.

     

    Je vous propose trois pistes de réflexion pour décliner ce thème en paroisse, en service, en mouvement…

    Tendre la main pour donner
    La première piste, à la suite de tout ce que nous vivons cette année particulière, consiste à tendre la main pour donner, pour partager, par acte de solidarité, tout comme le Bon Samaritain de la parabole.

    Cet engagement est au cœur de notre foi : « La prière à Dieu et la solidarité avec les pauvres et les souffrants sont inséparables. Pour célébrer un culte qui soit agréable au Seigneur, il est nécessaire de reconnaître que toute personne, même la plus indigente et la plus méprisée, porte l’image de Dieu imprimée en elle » écrit le Pape dans son message.

    Peut-être est-ce l’occasion alors de faire témoigner lors de cette 4ème Journée Mondiale des Pauvres des personnes engagées dans des actions ou des métiers qui font appel à la solidarité (Secours Catholique, Conférence Saint-Vincent de Paul, infirmièr(e)s, médecins, personnes travaillant dans le secteur social…), non pas pour raconter ce qu’elles font, mais pour partager comment leur engagement nourrit leur vie de foi et leur prière…  « Tendre la main fait découvrir, avant tout à celui qui le fait, qu’existe en nous la capacité d’accomplir des gestes qui donnent un sens à la vie. » Le Pape nous propose même de composer une « litanie des œuvres de bien », non pas pour nous glorifier nous-mêmes, mais pour rendre grâce à Dieu de tout ce qui se vit. C’est peut-être aussi l’occasion de redécouvrir les « Livres des merveilles » qui avaient été rédigés pour Diaconia 2013...

    Tendre la main pour recevoir
    Mais, tendre la main pour donner peut aussi engendrer de l’assistanat et rendre celui qui reçoit dépendant de celui qui donne, tout en l’empêchant de retrouver sa propre dignité.

    Aussi une deuxième piste à creuser serait celle de « tendre la main pour recevoir » ce que l’autre va m’apporter, ce que le pauvre va m’apprendre. Nous mettre nous-mêmes en position de mendiant, de quêteur.

    À l’image de Jésus admirant la foi de cette femme de l’Evangile, méprisée par tous, qui vient baigner de larmes ses pieds, saurons-nous reconnaître que nous avons quelque chose à apprendre et à recevoir de celui qui n’a rien, qui n’est rien, voire même qui nous semble complètement défiguré par le malheur ? « Un entraînement quotidien est nécessaire, à partir d’une prise de conscience que nous, les premiers, avons combien besoin d’une main tendue vers nous. » nous dit le Pape François. En sommes-nous bien convaincus ?

    « La pauvreté prend toujours des visages différents qui demandent une attention à chaque condition particulière : dans chacune d’elles, nous pouvons rencontrer le Seigneur Jésus qui a révélé sa présence dans ses frères les plus faibles » écrit encore le Pape en référence à Matthieu 25,40.

    Cette Journée Mondiale des Pauvres peut être l’occasion de vivre cette expérience, en invitant à témoigner des personnes en précarité membres de groupes de partage de la Parole de Dieu qui rassemblent des personnes fragiles ou en précarité, sur la façon dont elles vivent leur foi, sur ce qui constitue leur foi et leur espérance.

    Tendre la main pour construire ensemble l’Église
    Et alors, nous pourrons « tendre la main pour avancer ensemble », comme des frères, pour construire ensemble une Eglise, une société où chacun puisse prendre sa place, apporter sa pierre, « riche de tout son monde », comme le proclamait une ancienne campagne du Secours Catholique.

    Cette Journée Mondiale des Pauvres est un appel à l’engagement, le Pape nous le rappelle constamment dans son message, un appel à ne pas déléguer le service de charité à des « experts » (Secours Catholique ou autre) mais à ce que chacune, chacun, se sente appelé, au nom de sa foi au Christ serviteur, à se mettre au service et à l’école de plus pauvre que soi : « Avoir le regard tourné vers le pauvre est difficile, mais plus que jamais nécessaire pour donner à notre vie personnelle et sociale la bonne direction. Il ne s’agit pas d’exprimer beaucoup de paroles, mais plutôt d’engager concrètement la vie, animée par la charité divine » nous encourage le Pape.

    Beaucoup de choses très belles se vivent déjà dans notre diocèse, prenons le temps d'en rendre grâce et n'hésitons pas à aller encore plus loin sur ce chemin de la fraternité. Un engagement concret pour cette Journée Mondiale des Pauvres pourrait peut-être aussi consister à lancer ce jour-là dans les paroisses l'invitation au pèlerinage diocésain à Lourdes, du 3 au 8 mai 2021, puisque tout le monde est invité, quels que soient son âge, sa situation ou son expérience de vie, à venir y vivre un temps fort, joyeux et fraternel en église diocésaine. 

    N'hésitez pas également à vous rendre sur le site : https://www.servonslafraternite.net sur lequel vous trouverez des témoignages, des idées d'animation et d'autres textes de prières si besoin. 

     

    En nous souhaitant à tous une très fraternelle Journée Mondiale des Pauvres, je conclurai avec les mots du Pape : « Que la prière transforme la main tendue en une étreinte de partage et de fraternité retrouvée » ! 

     

    Pascale Jousset 
    Déléguée diocésaine pour le service Diaconie et Solidarité